Hippocampe - Aquarium La Rochelle

Hippocampe

Hippocampus hippocampus
dd
Statut de conservation :

Données insuffisantes

haut
  • Groupe
    Actinoptérygiens
    Vertébrés
  • Taille
    12 cm
  • Aire de répartition

    L’hippocampe commun est présent du golfe de Gascogne au golfe de Guinée et en mer Méditerranée. Il existe plus d’une cinquantaine d’espèces d’hippocampes dans le monde mais 2 seulement fréquentent les côtes européennes.

Derrière
ce personnage

Son nom vient du grec hippocampus qui signifie « cheval courbé » en référence à sa forme étonnante.

En effet ce sont les seuls poissons dont la tête ne se situe pas dans le prolongement du corps. Ils ne possèdent pas réellement d’écailles mais sont recouverts de plaques osseuses et leur nageoire caudale modifiée leur permet de s’accrocher aux algues. Ils capturent le plancton animal dont ils se nourrissent grâce à leurs mâchoires soudées en forme de tube.

 
 

Le mâle hippocampe a la particularité de posséder à la base du ventre une poche dans laquelle il peut recevoir 100 à 200 ovules de la femelle. Après les avoir fécondés, il garde les œufs dans cette poche à l’abri des prédateurs pendant quelques semaines. Les œufs éclosent à l’intérieur de la poche et le mâle expulsera par des contractions les jeunes hippocampes de 15 mm de long déjà bien formés. 

 

L’hippocampe est utilisé depuis plus de 400 ans par les médecines traditionnelles asiatiques qui lui attribuent de nombreuses vertus curatives : asthme, calvitie, stérilité... Ce commerce qui a mis en péril de nombreuses espèces est, depuis 2004, soumis à une réglementation internationale (Convention de Washington ou CITES).

Dans la mythologie grecque, l’hippocampe était un monstre marin mi-cheval mi-serpent. Il était souvent illustré tirant le char de Poséidon, dieu de la mer.

L'artiste en scène

Retrouvez-nous aussi sur

Rejoignez nos fans sur

Suivez l'actualité de l'aquarium en continu sur

Retrouvez-nous aussi sur