Mérou brun - Aquarium La Rochelle

Mérou brun

Epinephelus marginatus
en
Statut de conservation :

Espèce en danger

haut
  • Groupe
    Actinoptérygiens
    Vertébrés
  • Taille
    80 centimètres
  • Aire de répartition

    Le mérou brun est une espèce emblématique de Méditerranée. Mais il fréquente aussi les fonds rocheux des côtes atlantiques, de la Bretagne jusqu’en Afrique du Sud.

Derrière
ce personnage

Les mérous appartiennent à la grande famille des Serranidés comptant plus de 400 espèces répertoriées.

Leur corps est massif et leur bouche, garnie de nombreuses petites dents, est proéminente avec des lèvres charnues. Ils sont caractérisés par des nageoires aux rayons épineux qu’ils déploient en cas de danger.

 
Les mérous sont solitaires et territoriaux. Ils recherchent un endroit abrité comme un amas de rochers et s’y installent définitivement.
Ils ne s’en éloignent que pour s’alimenter. Malgré leur allure flegmatique, ce sont des carnivores voraces qui chassent à l’affût.

 
Leur régime alimentaire se compose de mollusques, de crabes et de poissons. Pour capturer leurs proies, soit ils bondissent sur l’animal avec une agilité impressionnante pour leur taille et l’engloutissent soit ils aspirent une quantité d’eau suffisante pour l’entraîner directement dans leur bouche s’il passe à proximité.
Leur couleur marbrée leur assure un excellent camouflage.

 

D’ailleurs le nom de genre Epinephelus, regroupant la majorité des espèces de mérous, vient du grec epinefelos qui signifie « nuageux » en lien avec la variation d’intensité des taches recouvrant leur corps.

 
En règle générale, les mérous sont hermaphrodites, c'est-à-dire qu’ils portent à la fois les organes mâle et femelle. Les mérous brun naissent tous femelles puis subissent une inversion sexuelle à l’âge de 10 à 14 ans. Ainsi les plus gros spécimens de plus d’1m sont tous des mâles. Cette espèce qui vit 40 à 50 ans peut atteindre 1m50 pour un poids de 65kg.

 
Ce sont des poissons curieux, ce qui en fait des proies faciles pour les chasseurs sous-marins.

Le mérou brun a bien failli disparaître des côtes méditerranéennes, victime de sa placidité et de la facilité qu'ont eu les hommes à l’approcher et à le chasser.
Néanmoins, suite à un moratoire sur sa chasse sous-marine puis sur la pêche à l’hameçon, on constate le retour des jeunes mérous sur les côtes françaises.

L'artiste en scène

Retrouvez-nous aussi sur

Rejoignez nos fans sur

Suivez l'actualité de l'aquarium en continu sur

Retrouvez-nous aussi sur