Le Centre
des Tortues - C.E.S.T.M.

Depuis de nombreuses années,
l’Aquarium La Rochelle développe
un programme d’observations et de soins
en faveur des tortues marines.

Sur les 7 espèces de tortues marines existantes dans le monde,
4 fréquentent le littoral atlantique français et sont protégées
(Annexe I de la CITES et Annexes I et II de la Convention de Bonn).

Un centre unique sur la côte Atlantique


Afficher + d'informations Masquer ces informations

Soutenu par le Ministère de l’Écologie, de l’Énergie du Développement Durable et de la Mer, les actions du Centre d'Etudes et de Soins pour les Tortues Marines s’inscrivent dans le cadre d’un programme national dont l’objectif est le suivi de ces animaux protégés.

Les tortues marines sont protégées au niveau mondial par la Convention de Washington (Convention sur le commerce internationale des espèces de faune et de flore menacées d’extinction) et par arrêté du Ministère de l’Environnement depuis le 31 juillet 1991 modifié par l’arrêté du 14 octobre 2005 qui fixe la liste des tortues marines protégées sur le territoire national.

« Sont interdits, sur le territoire national et en tout temps, la destruction, l'altération ou la dégradation du milieu particulier des tortues marines, la destruction ou l'enlèvement des œufs et des nids, la mutilation, la destruction, la capture ou l'enlèvement, la perturbation intentionnelle des tortues marines, la détention, le transport, la naturalisation, le colportage, la mise en vente ou l'achat, l'utilisation commerciale ou non de spécimens de tortues marines.»

 

Longtemps pêchées pour leur chair ou leur carapace, les tortues marines sont des espèces menacées d’extinction.

 

Vous pouvez suivre le parcours des tortues remises à l'océan sur ce site.

La vie du Centre

Le Centre d'Etudes et de Soins pour les Tortues Marines de l’Aquarium La Rochelle, alerté par le réseau d’informateurs, recueille les tortues échouées depuis les côtes espagnoles jusqu’à la côte d'Opale.

Afficher + d'informations Masquer ces informations

A leur arrivée au C.E.S.T.M., les tortues reçoivent tous les soins nécessaires. Elles sont maintenues dans des conditions optimales en attendant la période estivale et leur retour à l’océan, au large de La Rochelle. Avant de rejoindre l’océan, elles sont marquées au niveau d’une des nageoires à l’aide d’une bague métallique et depuis peu d’une puce électronique permettant leur identification.

 

Depuis 2008, l’Aquarium développe un programme de suivi satellitaire qui permet de suivre les jeunes tortues et ainsi de mieux comprendre leur déplacement dans le golfe de Gascogne. Associé aux analyses génétiques réalisées par des laboratoires de recherches partenaires, il est possible de déterminer l’origine des tortues marines retrouvées sur nos plages.

 

Le C.E.S.T.M. a également pour mission l’étude des causes de mortalité des tortues marines.

Après des autopsies réalisées par les biologistes de l’Aquarium, les scientifiques ont ainsi pu démontrer que 50% des tortues Luth échouées sur nos plages avaient souffert d’une occlusion intestinale en ingérant des sacs plastique confondus avec leur aliment favori, les méduses.

 

Devenez « Observateur de l'Atlantique »

L'Aquarium La Rochelle, en partenariat avec l’Observatoire PELAGIS de l’Université de La Rochelle, a lancé l'opération baptisée "Observateurs des Pertuis" depuis 1996.

Afficher + d'informations Masquer ces informations

Cette campagne invite tous les navigateurs à signaler la présence, observés en mer, de tortues marines, de cétacés ou d’autres espèces, tels que les poissons-lunes.
 

Ces données permettent d’identifier les espèces présentes sur le territoire ainsi que leur fréquence d’observation. Pour participer à la campagne, des fiches d'observations sont disponibles dans les capitaineries ou téléchargeables ci-dessous.
 

Si vous rencontrez un animal vivant en mer, mort ou a la dérive, restez à l’écart et contactez 7j/7 :

 Pour les tortues marines

C.E.S.T.M.

05 46 34 00 00

Pour les mammifères marins

Observatoire Pelagis

05 46 44 99 10

Ou le sémaphore le plus proche par VHF

 

Echouages de tortues marines

Les tortues s’échouent fréquemment en période hivernale.

Afficher + d'informations Masquer ces informations

Quelles sont les causes possibles d’échouage ?
- Épuisement dû au froid
- Blessures
- Présence d’une langue d’eau chaude dans le golfe du Gascogne

 

Les échouages de tortues marines vivantes sont caractérisés essentiellement par des tortues au stade juvénile pélagique (premières années suivant la naissance) également appelé « lost years » dû au manque de connaissances et du peu d’observations de ces individus à ce stade de vie.
Les tortues échouées mortes sont essentiellement des échouages de tortues Luth, de grande taille facilement reconnaissables car ce sont les seules tortues à être dépourvues d’écaille sur la carapace.

 

Si je trouve une tortue échouée sur la plage, vivante ou morte, que dois-je faire ?
« Il faut immédiatement prévenir l’Aquarium La Rochelle.
Pour les tortues vivantes, en fonction de la localisation de l’échouage, nous nous déplacerons pour la récupérer ou dépêcherons la personne habilitée à transporter des tortues marines la plus proche.
Pour les tortues mortes, nous nous déplacerons alors pour effectuer les mesures et les prélèvements nécessaires en vue d’effectuer des analyses ou nous dépêcherons une personne formée sur les échouages de tortues marines. »

Menaces et protection

Symbolisant la force et la longévité, les tortues sont vénérées par certains peuples. Pourtant, longtemps exploitées pour leur peau, leur viande, leur graisse ou leur carapace, elles sont particulièrement vulnérables et aujourd’hui en danger réel d’extinction.

Afficher + d'informations Masquer ces informations

De nombreuses menaces pèsent sur les populations de tortues marines.
 

Elles sont de deux types :
- naturelles (bien que nombreuses, elles ne mettent pas en péril les populations de tortues)

- provoquées par l’homme et agissent à tous les moments de la vie d’une tortue.

 

Pour préserver les tortues marines, des mesures de protections ont été adoptées sur terre comme en mer.

 

 

Les publications du Centre


Afficher + d'informations Masquer ces informations

1968. Duguy R. Note sur la fréquence de tortues luth (Dermochelys coriacea L.) près des côtes de la Charente Maritime. Ann. Soc. Sci. Nat. Charente-Maritime, 4(8) : 8-16
Télécharger

1980. Duguy R., Duron M. & Alzieu Cl. Observations de tortues luth (Dermochelys coriacea L.) sur les côtes de France en 1979. Ann. Soc. Sci. Nat. Charente-Maritime, 6(7) : 681-691
Télécharger

1981. Duguy R. & Duron M. Observations de tortues luth (Dermochelys coriacea L.) sur les côtes de France en 1980. Ann. Soc. Sci. Nat. Charente-Maritime, 6(8) : 819-826
Télécharger

1982. Duguy R. & Duron M. Observations de tortues luth (Dermochelys coriacea L.) sur les côtes de France en 1981. Ann. Soc. Sci. Nat. Charente-Maritime, 6(9) : 1015-1020
Télécharger

1983. Duguy R. & Duron M. Observations de tortues luth (Dermochelys coriacea L.) sur les côtes de France en 1982. Ann. Soc. Sci. Nat. Charente-Maritime, 7(1) : 153-157
Télécharger

1984. Duguy R. & Duron M. Observations de tortues luth (Dermochelys coriacea L.) sur les côtes de France en 1983. Ann. Soc. Sci. Nat. Charente-Maritime, 7 (2) : 227-230
Télécharger

1985. Duguy R. & Duron M. Observations de tortues luth (Dermochelys coriacea L.) sur les côtes de France en 1984. Ann. Soc. Sci. Nat. Charente-Maritime, 7 : 381-384
Télécharger

1986. Duguy R. Observations de tortues marines sur les côtes de France en 1985. Ann. Soc. Sci. Nat. Charente-Maritime, 7 (4) : 543-546
Télécharger

1987. Duguy R. Observations de tortues marines sur les côtes de France en 1986. Ann. Soc. Sci. Nat. Charente-Maritime, 7(5) : 641-642
Télécharger

1988. Duguy R. Observations de tortues marines sur les côtes de France en 1987. Ann. Soc. Sci. Nat. Charente-Maritime, 7(6) : 727-728
Télécharger

1989. Duguy R. Les observations de tortues luth sur les côtes de France en 1989 - Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 7 (8) : 959-960
Télécharger

1989. Almor P., Raga J.A., Abril E., Balbuena J.A. & Duguy R. – Parasitisme de la tortue luth Dermochelys coriacea (Linnaeu, 1766) dans les eaux européenns par Pyelosomum renicapite (Leidy, 1856). Vie Milieu, 39(1) :57-59
Télécharger

1990. Duguy R. Les observations de tortues marines en 1990 (Manche et Atlantique) - Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 7 (9) : 1053-1057
Télécharger

1992. Duguy R. Les observations de tortues marines en 1991 (Atlantique) - Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 8 (1) : 35-37.
Télécharger

1993. Duguy R. Les observations de tortues marines en 1992 (Atlantique) - Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 8 (2) : 129-131.
Télécharger

1993. Duguy R. La tortue luth (Dermochelys coriacea) sur les côtes de France - Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, suppl. 38 p.
Télécharger

1994. Duguy R. Les observations de tortues marines en 1993 (Atlantique) - Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 8 (3) : 235-238.
Télécharger

1995. Duguy R. Les observations de tortues marines en 1994 (Atlantique) - Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 8 (4) : 403-406.
Télécharger

1996. Duguy R. Les observations de tortues marines en 1995 (Atlantique) - Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 8 (5) : 505-513.
Télécharger

1997. Duguy R., Morinière P., Spano M.A. Observations de tortues marines en 1996 (Atlantique). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 8 (6) : 625-632.
Télécharger

1997. Duguy R. Les tortues marines dans le golfe de Gascogne 1997. Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 8 (6) : 633-645.
Télécharger

1998. Duguy R., Morinière P., Meunier A. Observations de tortues marines en 1997 (Atlantique). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 8 (7) : 761-779.
Télécharger

1998. Duguy R., Morinière P. & Le Milinaire C. Facteurs de mortalité observés chez les tortues marines dans le golfe de Gascogne – Oceanologica Acta 21 (2) : 383 - 388
Télécharger

1999. Duguy R., Morinière P., Meunier A. Observations de tortues marines en 1998 (Atlantique). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 8 (8) : 911-924.
Télécharger

2000. Duguy R., Morinière P., Meunier A. Observations de tortues marines en 1999 (Atlantique et Manche). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 8 (9) : 1025-1034.
Télécharger

2000. Duguy R., Morinière P.& Meunier A. L’ingestion de déchets flottants par la tortue luth Dermochelys coriacea (Vandelli, 1761) dans le golfe de Gascogne. Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 8 (9) : 1035-1038.
Télécharger

2001. Morinière P, Duguy R..& Meunier A. – Les tortues luth sur les côtes atlantiques françaises – Résultats scientifiques et sensibilisation du public. Bull. Instit.Océan.Monaco, 20 (1) : 379-386
Télécharger

2001. Duguy R., Morinière P., Meunier A. Observations de tortues marines en 2000 (Atlantique et Manche). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 9 (1) : 17-25.
Télécharger

2002. Duguy R., Morinière P., Meunier A. Observations de tortues marines en 2001 (Atlantique et Manche). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 9 (2) : 161-172.
Télécharger

2003. Duguy R., Morinière P., Meunier A. Observations de tortues marines en 2002 (Atlantique et Manche). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 9 (3) : 265-273.
Télécharger

2004. Duguy R., Morinière P., Meunier A. Observations de tortues marines en 2003 (Côtes atlantiques). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 9 (4) : 361-366.
Télécharger

2005. Duguy R., Morinière P., Meunier A. Observations de tortues marines en 2004 (Côtes atlantiques). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 9 (5) : 461-466.
Télécharger

2006. Duguy R., Morinière P., Meunier A. Observations de tortues marines en 2005 (Côtes atlantiques françaises). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 9 (6) : 607-611.
Télécharger

2007. Duguy R., Morinière P., Meunier A. Observations de tortues marines en 2006 (Golfe de Gascogne). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 9 (7) : 695-698.
Télécharger

2008. Duguy R., Morinière P., Meunier A. Observations de tortues marines en 2007 (Côtes atlantiques françaises). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 9 (8) : 797-804.
Télécharger

2010. Dell'Amico F., Morinière P. Observations de tortues marines en 2008 et 2009 (Côtes atlantiques françaises). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 2010, 10 (1) : 69-76.
Télécharger

2011. Dell'Amico F., Morinière P. Observations des tortues marines et des poissons-lunes en 2010 (côtes atlantiques françaises). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 2011, 10 (2) : 237-243.
Télécharger
Télécharger la couverture

2011. Morinière P. & Dell’Amico F. Synthèse des observations de tortues marines sur la façade Manche-Atlantique de 1988 à 2008. Bull. soc. Herp. Fr. 139-140 : 131-141.
Télécharger

2012. Dell'Amico F., Morinière P. Observations des tortues marines et des poissons-lunes en 2011 (côtes atlantiques françaises). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 2012, 10 (3) : 353-361.
Télécharger

2013. Dell'Amico F., Morinière P. Observations des tortues marines et des poissons-lunes en 2012 (côtes atlantiques françaises). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 2013, 10 (4) : 437-445.
Télécharger

2014. Dell’Amico F., Morinière P. Observations des tortues marines et des poissons-lunes en 2013 (côtes atlantiques françaises). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 2014, 10 (5) : 551-557.
Télécharger

2015. Dell’Amico F., Morinière P. Observations des tortues marines et des poissons-lunes en 2014 (façade Manche-Atlantique). Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 2015, 10 (6) : 675-681.
Télécharger

Devenez observateur de l'Atlantique

Les coulisses

Retrouvez-nous aussi sur

Rejoignez nos 17643 fans sur

Suivez l'actualité de l'aquarium en continu sur

Retrouvez-nous aussi sur