Bernard-l’ermite à yeux verts - Aquarium La Rochelle

Bernard-l’ermite à yeux verts

Dardanus tinctor
ne
Statut de conservation :

Non évalué

haut
  • Groupe
    Arthropodes
    Crustacés
  • Taille
    10 centimètres
  • Aire de répartition

    Cette espèce est surtout répandue en mer Rouge, depuis la surface jusqu’à de grandes profondeurs sur des fonds sableux et coralliens.

Derrière
ce personnage

Bien que sa tête, son thorax et ses pinces soient recouverts d’une carapace, le bernard-l’ermite possède un abdomen mou.

Pour se protéger, il vit dans une coquille de mollusque gastéropode. Il s’y retire en cas de danger et bloque l’entrée avec ses pinces qui sont souvent dissymétriques.

 

Lorsque sa coquille est trop petite, il s’en choisit une autre, l’explore, la nettoie consciencieusement et déménage très rapidement. Pour grandir, il doit également changer de carapace au cours de la mue.

 

La femelle ne peut se reproduire qu’après avoir mué, quand sa nouvelle carapace n’est pas encore durcie. L’accouplement a lieu dans l’eau. La fécondation est interne. Après la fécondation, le jeune bernard-l’ermite passe par un stade de vie larvaire dans le plancton avant la métamorphose. Puis, il se pose sur le fond et cherche immédiatement à s’abriter dans une coquille vide. 

 

Le bernard-l’ermite à yeux verts est un animal nocturne omnivore : il broute les algues rases ou encroûtantes, et consomme aussi bien des déchets organiques, des restes de cadavres que des proies tels les escargots ou d'autres bernard-l’ermite.

Ce bernard-l’ermite vit en association avec des anémones qu’il porte sur sa coquille bénéficiant ainsi de la protection de ses tentacules urticants. Lorsqu’il change de coquille, il emporte avec lui son anémone qu’il dépose sur la nouvelle coquille.

L'artiste en scène

Retrouvez-nous aussi sur

Rejoignez nos fans sur

Suivez l'actualité de l'aquarium en continu sur

Retrouvez-nous aussi sur