Murène verte - Aquarium La Rochelle

Murène verte

Gymnothorax funebris
ne
Statut de conservation :

Non évalué

haut
  • Groupe
    Actinoptérygiens
    Vertébrés
  • Taille
    1 mètre 50
  • Aire de répartition

    Cette murène est commune dans l'Atlantique Tropical.
    A l’ouest, son aire de répartition s’étend depuis la Floride et les Bahamas jusqu'au sud du Brésil et à l’est, elle est présente aux îles du Cap Vert et le long des côtes du Sénégal. Elle a également été signalée en mer de Cortez (Californie).

Derrière
ce personnage

La murène verte vit dans les zones rocheuses et les récifs coralliens entre 3 et 40m de profondeur. Elle se rencontre également dans les herbiers et les mangroves.

C’est un animal nocturne qui reste caché pendant la journée dans un abri. Elle en sort au crépuscule pour chasser des poissons, des seiches et des crustacés qu’elle détecte grâce à son odorat très développé.
 

La reproduction de la murène est mal connue. Elle est ovipare et il semble que les zones de frai se situent à grande profondeur (400m). A la naissance, la murène passe par un stade larvaire et ressemble alors, comme l’anguille, à une feuille de saule de 5 à 10cm de long. La larve est transparente et se nourrit de plancton.
 

Elle est tout d’abord hermaphrodite (mâle et femelle) puis elle acquiert définitivement l’un des 2 sexes sans doute sous l’influence de facteurs environnementaux.

 

Les morsures des murènes ont tendance à s’infecter ce qui a longtemps fait penser qu’elles possédaient du venin. Il n’en est rien, mais leurs dents sont souvent souillées par des déchets alimentaires en décomposition. De plus, les murènes vertes de grande taille renferment souvent une toxine à l’origine d’intoxication alimentaire connue sous le nom de ciguatera.

La murène est recouverte d’un mucus qui lui sert de protection contre les bactéries et les parasites.

L'artiste en scène

Retrouvez-nous aussi sur

Rejoignez nos fans sur

Suivez l'actualité de l'aquarium en continu sur

Retrouvez-nous aussi sur