Corail rouge - Aquarium La Rochelle

Corail rouge

Corallium rubrum
ne
Statut de conservation :

Non évalué

haut
  • Groupe
    Cnidaires
    Octocoralliaires
  • Taille
    15 centimètres
  • Aire de répartition

    Le corail rouge se développe sur les substrats durs faiblement lumineux de 10 à 200 m de profondeur. Il est le plus abondant entre 30 et 80 m de profondeur.

    Il est largement présent dans le bassin occidental de la Méditerranée et sur la côte orientale de l’Adriatique. Le corail rouge est également présent en Atlantique, du nord du Maroc au sud du Portugal.

Derrière
ce personnage

Le corail rouge est une colonie d’animaux ou polypes, dont l’organisation est proche de celle des anémones de mer : une sorte de sac s’ouvrant par un orifice entouré de 8 tentacules

Les polypes, de couleur blanche, construisent un squelette externe calcaire coloré en rouge par des sels de fer et dans lequel ils peuvent se rétracter. Le corail rouge est un filtreur passif. Les particules alimentaires (plancton, matières organiques inertes…) sont capturées par le réseau très serré de tentacules des polypes.

 

Sa reproduction a lieu entre le printemps et l’été. Il existe des colonies mâles, femelles ou bisexuées. La fécondation a lieu à l’intérieur de l’ovaire et donne des larves qui, expulsées par la bouche du polype, seront dispersées par les courants. Chaque larve se fixe aux roches et donne naissance à un polype.
Par bourgeonnements successifs, les polypes se multiplient. La vitesse de croissance du corail rouge varie selon les sites et l'alimentation, mais elle reste toujours faible. La colonie ramifiée grandit au rythme de 8 mm par an. Une colonie pesant quelques grammes peut être âgée de 20 ans.

 

Des restes de corail rouge ont été retrouvés dans des tombes du Néolithique. Dans l’Antiquité, les hommes fascinés par le corail lui attribuaient de nombreux pouvoirs. Cette fascination s’est étendue bien au-delà du bassin méditerranéen jusqu’en Inde, au Tibet en Mongolie ou en Afrique.

 

L’exploitation du corail rouge depuis 2 500 ans tend à éliminer une part importante des stocks. Pourtant, il ne s’agit pas d’une espèce en danger. En effet, le corail rouge devient fertile dès qu'il atteint 2 à 3 cm de haut, mais cette taille n’a aucune valeur commerciale. Le corail rouge est donc toujours présent en abondance sous forme de petites branches à quelques mètres de profondeur. Toutefois, seule la mise en place de sanctuaires permettrait au corail rouge de se développer jusqu’à atteindre sa taille maximale. Il est possible de rencontrer exceptionnellement des colonies dépassant 40 cm et 2 kg.

Selon la mythologie grecque, le sang ayant coulé de la tête de Méduse après sa décapitation par Persée se serait transformé en corail rouge.

L'artiste en scène

Retrouvez-nous aussi sur

Rejoignez nos fans sur

Suivez l'actualité de l'aquarium en continu sur

Retrouvez-nous aussi sur